Le prix annuel va de 0€ à plusieurs centaines d’euro. Les frais et services inclus sont bien entendu différents. Les cartes offrant une limite élevée sont plus chères que les cartes basiques.

Voici les principaux frais d’une carte de crédit :

  1. Cotisation annuelle
  2. Pour les Belges usant de la carte de crédit, la cotisation annuelle est considérée comme le principal poste de coût. Elle est fixée entre 0 et 250 euros par an, selon la carte.
  3. Remboursement de l’argent utilisé.
    Aucun frais ne vous sera prélevé si vous arrivez à rembourser le montant dû à la fin du mois. Il s’agit du plus grand avantage des cartes de crédit : vous payez vos factures sur internet, vos notes au restaurant, vos dus à l’étranger sans débourser aucun frais et vous pourrez rembourser vos dépenses en début du mois qui suit.
    Les frais de transactions sont à la charge du commerçant (calculés sur la base de vos achats) à votre profit.
  4. Frais de change dans d’autres pays
    Les frais liés aux changes peuvent être appliqués aux transactions réalisées dans une autre monnaie.
    Par rapport au taux de change moyen, son cours n’est pas très avantageux. Ces frais sont similaires à ceux affichés pour une carte bancaire conventionnelle.
  5. Retrait d’argent au bancontact ou ATM
    Il se peut que les retraits d’argent aux distributeurs automatiques soient payants : un frais fixe d’environ 5 euros par retrait + un taux de 1% à 2,5% de frais de taux de change seront retenus par la banque. Avec une carte bancaire conventionnelle, les frais sont beaucoup moins élevés. Ne jamais penser à faire des retraits d’argent avec une carte de crédit que dans des conditions d’urgence. Si vous êtes dans l’obligation de le faire, privilégiez les retraits de gros montants que de répéter les mêmes opérations pour des petits retraits. Ce n’est clairement pas le point fort d’une carte de crédit. Evitez si vous pouvez…
  6. Retrait d’argent au niveau des guichets
    Le retrait d’argent liquide au guichet de la banque vous occasionnera des frais pouvant aller de 3 % ou plus par rapport à la somme retirée.
    Par contre avec une carte bancaire conventionnelle, les frais sont minimes. Il est préférable de ne retirer de l’argent avec une carte de crédit que dans des conditions d’urgence.
  7. Remboursement de manière échelonnée
    Pour être plus précis, vous n’avez pas suffisamment d’argent sur votre compte bancaire pour le remboursement des dépenses via MasterCard ou Visa, vous avez comme solution le remboursement échelonné (c’est-à-dire à plusieurs reprises). Souvent couteux, ce type de remboursement peut représenter un TAEG supérieur ou égal à 12%.
    Il est préférable de procéder à un remboursement complet de vos factures de carte de crédit à chaque fin du mois ou bien de recourir à un prêt personnel moins cher quand vous voulez obtenir de gros montants.
  8. Les cartes de crédits prépayées facturent souvent des frais de recharge.

Quels sont les intérêts à payer lorsqu’on ne peut pas honorer ses dépenses effectuées avec une carte de crédit ?
Un défaut de paiement pour les dépenses faites avec la carte de crédit en fin de mois (à peu près 30 jours) entraîne l’ouverture par la banque d’un crédit avec un taux ou TAEG fixé entre 9,50% et 14,48%. Il en est de même pour les cartes avec réserves d’argent qui ont souvent des taux débiteurs assez élevés.

Conseil : évitez d’utiliser une carte avec réserve d’argent pour des longues périodes, mais orientez-vous vers un prêt à tempérament.